09.10.20

La mode afrocentrique de Black is King

Version spectaculaire revisitée du Roi Lion, le long-métrage musical Black is King, signé Beyoncé Knowles-Carter et sorti en juillet 2020, est arrivé à point nommé. Alors que le monde entier, en émoi après la mort tragique de George Floyd, entonne à l’unisson le cri de ralliement « Black Lives Matter », la négritude se retrouve comme jamais auparavant au cœur de l’actualité et des préoccupations. Le film de Queen B traduit parfaitement l’état d’esprit de ces voix noires qui se sont élevées pour demander que se produit enfin un vrai changement et pour qu’on les laisse raconter leurs histoires, avec leurs propres mots. (suite…)

17.09.20

Soutenez le beau projet d’une afropreneuse

Au cours des cinq dernières années, l’équipe de Little Africa s’est consacrée à changer le discours autour de ce que signifie être une personne d’origine africaine dans la ville la plus visitée au monde: Paris. Et derrière l’essor de l’entreprise Little Africa se trouve sa fondatrice et PDG, Jacqueline NGO MPII.

L’un de leurs efforts les plus réussis est leur City Guide de la ville, une compilation indépendante de plus de 200 boutiques, restaurants, entreprises, événements et artistes afro-parisiens à Paris.

S’appuyant sur ce succès, l’équipe élargit aujourd’hui ses horizons avec pour plan d’ ouvrir un espace commercial, culturel et multidisciplinaire; un lieu pour promouvoir le dialogue entre les cultures et mettre en valeur les créateurs. Ce nouvel espace servira de foyer pour présenter de beaux produits d’édition mettant en valeur le patrimoine culturel africain, de point de rassemblement pour leurs visites guidées thématiques à Paris et d’un espace culturel et artistique qui accueillera les locaux comme les touristes du monde entier qui souhaitent en apprendre davantage et participer à la beauté de la culture africaine. Après des mois de recherche et de négociation d’un bail, ils ont enfin acquis un emplacement de rêve au cœur de la Goutte d’Or; un espace / concept store multidisciplinaire à deux niveaux qui servira de HUB, de RÉSEAU, d’ESPACE, de COMMUNAUTÉ et de CENTRE CULTUREL.

Nous vous invitons à faire partie de ce nouveau projet passionnant – un lieu qui permet à la communauté locale et mondiale de se sentir chez soi ici à Paris, en participant à la dernière ligne droite de ce financement participatif.

13.09.20

Recette: JUS DE GINGEMBRE

26.08.20

Recette: JUS DE BISSAP

Photo and video: Jasmine Van Hevel

18.08.20

Quand Jeny et Anaé dansent pour la diversité

Jeny Bonsenge and her student Anae

La danseuse belge d’origine congolaise Jeny Bonsengue (@jenybsg), 26 ans, et sa toute jeune élève Anaé Romyns (@anae2mad), 10 ans, tutoient les étoiles depuis la diffusion d’une de leurs performances sur les réseaux sociaux en octobre dernier. Trois mois plus tard, elles recevaient ensemble le Lobby Award 2019 du buzz de l’année.

La vidéo en question n’était pas la première de ce duo improbable. La chorégraphie, décoiffante, était exécutée sur La Kantagaise, un titre du DJ congolais Samarino.

De Bruxelles à LA
Ce jour-là, Jeny fêtait l’inauguration de l’Afrohouse Belgium, son école de danse qui accueille tous les mercredis, dans un entrepôt du centre bruxellois, des élèves de toutes origines. Ambassadrice pétulante et talentueuse de l’Afrique, Jeny distille sa joie de vivre dans son travail, heureuse de contribuer à faire découvrir sa culture. Mais le succès pour le moins inattendu de son duo avec la petite Anaé suscite autant de critiques que de louanges. Et pour cause, leurs différences dérangent : l’une est adulte, l’autre encore une enfant ; l’une est noire, l’autre blonde…
N’en déplaise aux mauvaises langues, les deux danseuses continuent d’afficher leur évidente complicité, fières d’incarner la tolérance et la diversité. Le crédo de Jeny : « L’amour n’a pas de couleur ». Une phrase qu’elle a répétée sur le plateau du show d’Ellen Degeneres aux États-Unis, le 1er novembre 2019, deux semaines – et déjà 16 millions de vues – après la diffusion de la vidéo que nous avons évoquée. À l’origine de cette invitation, une recommandation de Meghan Markle en personne ! En plus du voyage, la célèbre présentatrice leur a offert un chèque de 10 000 $ (9 000 €) à chacune au terme d’une prestation qui a enflammé l’ensemble du studio.

La danse pour vocation
Primée meilleure danseuse afro de Belgique en 2018, Jeny compte déjà plus de douze ans de carrière à son actif ; sa passion, elle s’est battue pour la vivre et pour en faire son métier. Déterminée à tirer le meilleur parti de sa notoriété, désormais internationale, elle poursuit sur sa lancée. Dernières apparitions remarquées : lors du NBA Paris Game 2020 en janvier de cette année et, un mois plus tard, aux côtés de l’artiste Robinio Mundibu en première partie du fameux Fally Ipupa.
En dehors de son école de danse, et d’autres opportunités professionnelles qui ne manqueront pas de se présenter à elle, Jeny se concentre sur son projet caritatif Dance4 kids à destination des enfants issus de milieux défavorisés en Afrique et ailleurs. À suivre donc…

29.07.20

Hair Love, le film qui prône l’acceptation de soi, bientôt en série

© Hair Love

Réalisé par Matthew A. Cherry, co-produit avec Karen Rupert Toliver, ce court-métrage animé de sept minutes environ a été récompensé d’un Oscar en février dernier. Un succès que ce petit bijou d’animation doit à l’originalité de son sujet… et à son grand retentissement sur les réseaux sociaux.

(suite…)

19.06.20

Le nouveau numéro de MOYI est disponible!

Le nouveau numéro de MOYI est disponible en pré-commande.

Notre couverture est Malene Barnett, artiste, activiste, fondatrice de la Black Artists + Designers Guild, ⠀
et créatrice de sa marque de tapis éponyme. ⠀

Dans ce numéro, nous explorons comment les couleurs peuvent remplir nos maisons d’énergie positive, comme Malene Barnett et Eva Sonaike nous invitent dans leurs maisons colorées, qui incarnent non seulement leurs racines, leurs valeurs et leurs histoires personnelles, mais aussi leur créativité. Présentant deux styles distincts, ces maisons – l’une à New York, aux États-Unis et l’autre à Londres, au Royaume-Uni – dégagent une énergie positive, tout comme leurs propriétaires. ⠀

Vous pouvez maintenant pré-commander la version imprimée (des exemplaires imprimés seront envoyés à partir du 29 juin). ⠀
Cliquez sur le lien “boutique” de notre site Web, commandez votre copie et abonnez-vous à MOYI. ⠀
La version numérique et interactive est disponible pour lire votre magazine en ligne.

La couverture a été tournée par David A. Land pour MOYI ⠀
Styling par Rebecca McEvoy, avec maquillage par Keanda Snagg. ⠀
Nous ne pouvons pas remercier assez cette équipe pour cette magnifique couverture! ⠀

11.06.20

Le challenge MOYI

Voici le défi MOYI:

Vous êtes Africains ou de la diaspora africaine? Architectes d’intérieur, photographes, spécialistes de la peau et du maquillage, créateurs de mode, graphistes, mannequins… c’est le moment de briller.

Nous publierons vos couvertures sur nos réseaux sociaux. Votre prix? Celui ou celle qui aura créé notre couverture préférée sera mentionné(e) dans le prochain numéro de MOYI, où nous parlerons de sa marque.

Le challenge prendra fin le 30 juin 2020.

Voici comment cela fonctionne: Téléchargez notre logo, éditez de superbes photos lifestyle de vous-même sur la couverture du magazine MOYI, et partageons votre talent avec le reste du monde.

Bon courage à tous!

28.04.20

Cabillaud poêlé, patate douce et morilles (par Rougui Dia)

Photo de Jasmine Van Hevel

C’est en Afrique que Rougui Dia puise en partie ses références culinaires puisque c’est sa maman qui l’a initiée.

Issue d’une fratrie de sept enfants, elle n’envisage pas la gastronomie sans convivialité, sans cette ambiance festive qui accompagne invariablement les réunions de famille africaines. Ceci dit, il n’y a rien que la cheffe n’aime tant que mixer les influences et les saveurs en s’inspirant de ses voyages. Outre un soupçon d’Afrique, et une incontournable french touch, ses assiettes ont aussi un petit air des Antilles et un subtil parfum d’Inde.

(suite…)

24.04.20

Le 5e numéro de MOYI arrive très bientôt…

Après une pause en 2019, MOYI revient bientôt … en mai 2020.

Le premier numéro de MOYI à la librairie WHSmith, à Paris

Nous savons que vous comptez tous une certaine qualité de nos publications, et nous n’aurions pas pu vous la fournir dans les délais disponibles. La publication indépendante s’articule autour de petites équipes dont les membres ont souvent des seconds emplois; hélas, au fil des mois, nos obligations personnelles et professionnelles ne nous ont pas permis de travailler autant que d’habitude sur nos publications. Mais heureusement, nous nous sommes ré-organisées et nous voici enfin de retour au travail.

Le prochain numéro, qui devait être publié en mars 2020 en tant que trimestriel, a dû être retardé et revu en raison des effets de la pandémie actuelle du COVID19, et nous avons finalement décidé de ne publier que deux numéros cette année: le numéro printemps / été au mois de mai et le numéro d’automne / hiver au mois de novembre.

D’ici à la fin 2020, nous vous informerons de la manière dont nous organiserons les futurs numéros dans le cadre une fois que nous aurons évalué les conséquences de la crise actuelle.

Merci encore – et à l’avance – pour votre compréhension, votre confiance et votre soutien.

L’équipe de MOYI