29.07.20

Hair Love, le film qui prône l’acceptation de soi, bientôt en série

© Hair Love

Réalisé par Matthew A. Cherry, co-produit avec Karen Rupert Toliver, ce court-métrage animé de sept minutes environ a été récompensé d’un Oscar en février dernier. Un succès que ce petit bijou d’animation doit à l’originalité de son sujet… et à son grand retentissement sur les réseaux sociaux.

L’histoire est celle de Stephen, un Afro-Américain, papa d’une petite Zuri dont il a toutes les peines du monde à coiffer l’indomptable chevelure. Or, en l’absence de sa maman, Angela, hospitalisée pour un cancer, Zuri compte bien sur son père pour la rendre présentable avant la visite à l’hôpital prévue le jour-même. À force de patience et grâce à un tutoriel effectué par Angela, Stephen parvient à venir à bout de sa mission, pour le grand bonheur de la fillette.

Au-delà des préjugés

À travers la tendresse de cette relation père-fille, le réalisateur, ancien hockeyeur professionnel, tord le cou à certains clichés. Le premier, sur les pères, en particulier les pères noirs, trop souvent considérés à tort selon lui comme des « bons à rien, jamais présents ». Le film s’inspire ainsi largement des vidéos de complicité père-fille diffusées en nombre sur les réseaux sociaux.
Autre stéréotype mis à mal ici : l’idée que le cheveu afro serait une cause perdue. En faisant défiler sur sa tablette toutes les coiffures sur le vlog de sa maman – que le traitement a rendu chauve –, Zuri dévoile tout le potentiel de sa magnifique tignasse crépue. Une façon pour Matthew A. Cherry de rendre hommage à la beauté de la chevelure afro, véritable symbole de fierté et de réappropriation identitaire.

Un succès viral

Touchant et drôle, Hair Love a bénéficié du talent de deux dessinateurs hors pair, transfuges de Disney-Pixar : Everett Downing Jr. et Bruce W. Smith. C’est l’actrice, réalisatrice et productrice Issa Rae – de son vrai nom Jo-Issa Rae Diop –, découverte dans la web-série Awkward Black Girl, qui prête sa voix au personnage de la maman de Zuri.
Co-signé Sony Pictures, Hair Love a été financé en partie grâce à une campagne de crowdfunding lancée sur Kickstarter en 2017 et qui a permis de rassembler plus de 200 000 $. Un record sur les sommes collectées pour des court-métrages via la plateforme ! Depuis sa mise en ligne en décembre 2019, le film a été visionné plus de 30 millions de fois sur YouTube.
Avant de passer à l’écran, Hair Love a d’abord été adapté en livre pour enfants en mai 2019, écrit par Matthew A. Cherry et illustré par Vashti Harrison.

Une série télévisée

HBO Max a maintenant commandé une saison de 12 épisodes intitulée «Young Love», un programme d’animation 2D basé sur ce film familial, qui élargira le scénario original.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *